Une nouvelle segmentation des influenceurs (1)

Blogueur = influenceur…Derrière cette généralisation très approximative, se cache le nouveau graal du marketing digital, et les nouveaux influenceurs du web font l’objet de toutes les attentions des professionnels du marketing. Selon les sujets, ils sont souvent nombreux, ils étaient inconnus jusqu’alors des marketeurs, mais reconnus, au moins par leur proches. Le web, les blogs et Les médias sociaux permettent aujourd’hui de les identifier, de s’adresser à eux, et nous amènent à définir une nouvelle stratégie d’influence vers ces nouveaux VIP:  les Very INFLUENT People. Stratégie qui s’orchestre autour d’une nouvelle segmentation des blogueurs, et d’une nouvelle approche.

  1. Segmentation Primaire des Influenceurs
  Cette segmentation s’organise autour de 2 critères: le reach et l’expertise du blogueur. En fonction de ces 2 critères,

Segmentation niveau 1 des nouveaux influenceurs du web

Segmentation niveau 1 des nouveaux influenceurs du web

on établit donc une première classification qui permet de répartir nos nouveaux VIP en catégories:

-Les VIMP: Very-Influent-(on)-Many-People: gros reach, et une expertise reconnue, soit en tant qu’amateur (VIMP-A) (Quand Jean Rochefort parle de cheval ou Patrick Bruel de poker, on lui reconnait une certaine expertise), soit en tant que professionnel (VIMP-E, comme expert).

-Les VIFP: Very-Influent-(on)-Few-People: Ces personnes là ne sont pas des célébrités, et leur cercle d’influence se limite (+ ou -) à leur sphère amicale et professionnelle. Mais leur expertise est reconnue et valorisée.

-Les LIMP: Little-Influent-(on)-Many-People. Ce sont des célébrités qui n’ont aucune légitimité pour s’exprimer sur un sujet donné.

-Les LIFP: Little-Influent-(on)-Few-People. Il y a les ignorants inconnus (LIFP-I) qui n’ont strictement aucun intérêt, et les LIFP-E, beaucoup plus stratégiques car une bonne part d’entre eux ont une vraie expertise, très peu reconnue car ils sont jeunes ou ils démarrent dans le blogging, mais peuvent devenir des alliés stratégiques demain, pour peu qu’on les ait aidé à leurs débuts.

2-Définition du Reach

Plusieurs critères doivent être combinés pour définir le Reach d’un influenceur.

Des critères quantitatifs, comme le  nombre des plateformes sociales sur lesquelles l’influenceur diffuse son contenu et bien-entendu le nombre de fans ou de followers totalisés sur l’ensemble du dispositif « réseaux sociaux » de l’influenceur.

Des critères qualitatifs doivent s’y ajouter comme le taux d’engagement par plateforme, en prenant en compte:
-une pondération selon les plateformes (et son ciblage par rapport au sujet traité),
-une vérification minimum de l’authenticité des données communiquées et de la partialité/l’impartialité réelle de l’influenceur
Différentes sources sont disponibles pour alimenter ces données, comme certaines régies (Adplanner…), ou des indices comme Klout…. Mais tout cela requiert du temps homme pour être bien orchestré.
Suite au prochain post
Stéphane Robert pour SMO2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s